La restauration de prairies à haute valeur biologique.

IMG_8052.JPG

Longue expérience en restaurations de prairies par semis de foins récoltés sur des prairies caractérisées par une flore très riche et intéressante.

Ces semis peuvent donner de très bons résultats notamment sur sols préalablement bien préparés.

Une bonne récolte du foin est primordiale car à chaque manipulation, une grande quantité de graines peut être perdue.

C’est pourquoi nous récoltons le foin en un seul passage avec une faucheuse à fléaux avec bac récolteur ce qui limite fortement les pertes de graines lors de la récolte du foin.

L’épandage doit se faire dans les 3 à 4 heures après la coupe pour éviter la dégradation des graines liée à l’échauffement du foin.

Sur une prairie déjà installée mais dégradée on peut pratiquer un semis d’enrichissement.

Directement après la fauche, on réalise un travail léger du sol en surface à l’aide d’une herse étrille. Le terrain est ainsi plus accueillant pour le semis de foin.

Suivant les sites, la dispersion est manuelle ou réalisée avec l’aide d’un souffleur. Elle peut aussi se faire sur de plus grandes surfaces à l’aide d’un épandeur  à compost.

Une restauration plus profonde peut être envisagée avec broyage de la végétation ou du fond de bois et éventuellement un étrepage.

Lors du semis, il peut être utile de briser la croûte de battance par un travail léger.